We use cookies to personalize content and ads and to analyze the traffic on our websites. We also share information about your use of our websites with our partners for email, advertising and analysis. View details

Mijo D.


World Member, Saint Etienne L'Allier

Bourdon d'hiver

Pendant plusieurs jours nous nous sommes crus au printemps, et même presque en été. Nous n’avons pas été les seuls à croire à cette bizarrerie de la nature, parce que dès le premier jour de soleil et de chaleur, nous avons entendu le bourdonnement familier des bourdons qui s’activaient avec ardeur sur les bruyères, une des rares fleurs à leur disposition avec les crocus, en cette fin d’hiver. J’ai même vu des abeilles sauvages leur disputer ces petites clochettes roses emplies de leur mets favori, le nectar. Contrairement à l’année précédente où nous les avions attendus bien trop longtemps, et où ils étaient petits, malingres et rares, ceux-là sont gras, gros et très nombreux. On se demande même où ils ont pû se nourrir aussi bien pour être dans une telle forme, si tôt dans l’année. Bien entendu, j’ai abandonné les oiseaux pour me précipiter sur ces nouveaux arrivants, bien trop contente d’avoir de nouveaux modèles. J’espère que le temps n’aura pas de changement trop brutal, parce qu’alors, fleurs et insectes risqueraient bien de n’y pas survivre.

Merci pour votre visite et, ou, pour votre bienveillance pour mon travail.

Comments 16