This website uses cookies to access various functions, personalize its advertising, and analyze traffic. Use of this website implies agreement with our use of cookies. More information  OK

What's new?

Pascal Viyer


Free Member, Nevers, Bourgogne

Canti

Il avait raté cette photo comme d'autres s'évertuaient à rater les trains, parce que tous les trains ne sont pas à prendre. Il avait raté cette photo parce que l'intimité des verts, des roses et des ocres lui firent croire que la nature brillerait la vie entière, sans exception. Il l'avait ratée parce qu'entre ses mains frémissait l'émotion de qui reçoit la bague, le livre, l'or, la vérité, la cruauté aussi.
C'est ainsi qu'au témoignage circonspect de sa caméra, il en avait fait un chant, une multitude de chants qui jaillissaient à pleins poumons. Oui, ces Canti-là s'adressaient à tous les Leopardi de la terre. Un peu comme on levait autrefois son chapeau au passage d'une dame.
Dame Nature.

" Tu vis, tu vis encore, Nature sainte ?", s'interroge le poète en ce printemps 1826.

pv

* *

Comments 102